Ralentir au rythme de la saison estivale

juillet 20, 2019

Ralentir au rythme de la saison estivale

Par Mélanie Therrien

J’ai beau promouvoir la santé, la simplicité et la sérénité au quotidien, j’ai parfois l’impression de l’échapper. Ma vie a pris un virage à 180 degrés depuis les quatre dernières années. Quand j’observe ce qui a évolué ces derniers mois, je comprends pourquoi je me sens un peu essoufflée et que le besoin de ralentir encore plus se fait sentir à l’approche de la saison estivale.

Votre hiver a sûrement été aussi long que le mien, surtout si vous êtes québécois! L’été à venir avec sa promesse de beau temps nous donnerait envie de vivre à fond pour ne rien manquer. Il serait tentant de planifier l’agenda et le remplir d’activités, de fêtes, de visites, de vacances à l’extérieur.

Je vous propose plutôt l’inverse. Et si cet été était synonyme de lenteur, de simplicité et de douceur? À quoi ressemblerait-il pour vous ?

Voici en vrac des idées à explorer :

  • Ne rien planifier à l’horaire
    • Se laisser inspirer par le moment présent et le besoin qui émerge. A-t-on besoin de ralentir, de lire, de faire la grasse matinée ou ressent-on le besoin d’explorer la région à vélo?
  • Redécouvrir sa cour, son quartier, sa ville
    • Ouvrez le site web de votre ville, qu’y a-t-il à l’horaire ? Quels sont les fêtes, les festivals, les attraits à visiter? Devenez un touriste dans votre propre ville. Et retournez dormir dans votre lit le soir venu. Économique et surprenant!
  • Dire non plus que l’on dit oui
    • Ne remplissez pas votre calendrier de fêtes et d’activités de toutes sortes qui ne vous intéressent pas. Vous avez le droit de refuser une invitation. Il y a si peu de belles journées ensoleillées pour les gaspiller à être là simplement pour bien paraître en société.
  • Dresser une liste de lectures estivales
    • Osez découvrir des styles qui vous sortent de l’ordinaire. Explorez. Lisez pour le simple plaisir de lire et pas simplement pour parfaire vos connaissances dans votre domaine professionnel. Fouillez dans les ventes-débarras ou les comptoirs de livres usagés et pourquoi pas dans la bibliothèque de votre ado, vous pourriez être surpris!
  • Marcher en nature
    • Observez la nature en évolution. Prenez des photos tout le long de la saison. Imprégnez-vous de sa beauté en pleine conscience. Profitez-en pour essayer différentes listes de musique selon l’intention que vous avez envie d’accorder à votre marche ou même dans le silence pour laisser la place à tous ces chants d’oiseaux ou aux discussions avec les gens qui vous accompagnent si c’est le cas.
  • Jardiner
    • Essayez de faire pousser des nouveaux légumes ou même des herbes que vous n’achetez pas habituellement. Si l’espace jardin vous manque, essayez la culture en pots sur votre balcon. Le simple fait de jouer dans la terre nous ramène rapidement dans l’instant présent et crée un effet apaisant simultané.

  • Simplifier son alimentation
    • Mangez cru, frais, léger. Optez pour des plats qui contiennent peu d’ingrédients, idéalement provenant de votre jardin! Privilégiez des mets qui se préparent en moins de vingt minutes et qui nécessitent peu de manipulation. Le temps est à la simplicité, aux belles salades, au BBQ ou toute autre technique de cuisson simple et rapide.
  • Fermer les écrans
    • Ne gardez votre série préférée que pour les journées de pluie ou de canicule. Déconnectez des écrans pour connecter à vos proches. Sortez les jeux de société, faites un feu de camp dans la cour, discutez à l’extérieur à la lueur de la chandelle à la citronnelle en écoutant les grillons. Observez les étoiles.

L’organisation familiale doit s’ajuster pour suivre ce désir de lenteur. Bien sûr, on doit composer avec les camps de jour, les périodes de transport pour le travail des adolescents, s’il y a lieu, et tous les engagements familiaux. Diminuez les engagements inutiles au maximum et concentrez-vous sur l’essentiel pour vous laisser un maximum d’espace dans l’horaire.

L’an dernier, afin d’éviter de me retrouver avec des adolescents écrasés sur le divan à se demander quoi faire durant les vacances et surtout parce que je ne suis pas une « G.O. », je leur ai concocté un tableau d’inspiration. Ainsi, au premier jour des vacances, chacun avait son tableau, les parents y compris et nous avons dressé une liste d’envies pour la saison estivale. Ainsi, lorsque l’ennui se pointait, il suffisait de se référer au tableau pour y trouver une idée d’activité à réaliser. Aucune pression de rayer tous les items sur la liste, elle ne sert que de référence et peut servir de base pour la créativité et d’autres idées pourront en émerger. Voici les catégories contenues dans ce tableau :

  • Liste de livres que j’ai envie de lire cet été
  • Films ou séries que je veux voir (journées de pluie seulement)
  • Nom et numéro de téléphone des amis que je vais côtoyer
  • Activités en famille que j’ai envie de faire (qui sont gratuites ou à faible coût)
  • On se gâte! Idées d’activités d’une journée qui coûte un peu plus cher
  • Sports que je veux pratiquer
  • Pour ramasser de l’argent, voici ce que je peux faire...
  • Qu’est-ce que je fais lorsqu’il pleut?

  • Autres idées

Et vous? De quoi sera fait votre été? Je serais curieuse de connaître vos idées et suggestions simplicité.




Tableaux des tailles