5 clés pour retrouver ou maintenir notre motivation à bouger en temps de quarantaine

mai 05, 2020

5 clés pour retrouver ou maintenir notre motivation à bouger en temps de quarantaine

La quarantaine s’est installée dans nos maisons fin mars sans trop de préavis. Soyons sincères, ça chamboule un quotidien! Certains ont perdu leur emploi, d’autres apprennent à s’adapter un peu plus tous les jours à leur nouvelle réalité de télétravail et d’enfants à la maison. Dans tous les cas, notre capacité d’adaptation est mise à l’épreuve.

Toutes nos activités se déroulent dans le même environnement, nos projets sportifs (compétition, voyages, etc.) sont annulés et nous n’avons plus l’occasion de
retrouver notre gang au club d’entraînement, au gym ou au yoga! Pas surprenant de voir notre motivation fondre jour après jour comme neige au soleil. Pourtant, faire de l’activité physique, méditer et maintenir des loisirs qui nous font du bien sont de la plus grande importance afin de retrouver notre équilibre dans ce genre de situation. Mais comment se motiver? C’est ce que nous verrons dans les prochaines lignes.

1. Recréer le sentiment d’appartenance

Ça ne vous tente pas de vous entraîner, mais vous vous rendez sur place parce que votre gang y est? Lorsque vous êtes déçue de vous-même, vous avez toujours un coéquipier qui vous motive et vous remonte le moral? On va se le dire, c’est difficile de reproduire ce même sentiment et cette connexion en contexte d’isolement et de distanciation sociale. Pourtant l’appartenance à un groupe est définitivement un facteur non négligeable pour nous motiver à nous mettre en action. Les différentes compagnies offrant des services en lien avec l’entraînement et le bien-être (club d’entraînement, centre de yoga, gym, etc.) l’ont vite compris en créant des groupes en ligne fermés et exclusifs.

Alors, pour vous motiver, recréez ce sentiment d’appartenance. Faites des
entraînements en groupe, donnez-vous des défis, connectez-vous à la même heure à un réseau X afin de faire votre entraînement en même temps et échangez. Partagez vos playlists et vos trucs. Bref, connectez!!! Un à un c’est bien, mais en groupe c’est vraiment motivant.

2. Revoir et adapter ses objectifs

C’est certain que tous nos objectifs du printemps se sont envolés d’un coup. Que l’on parle de compétitions ou de projets précis, les objectifs de résultat devront attendre. Mais bonne nouvelle, au-delà des objectifs de résultat (classement, podium, temps à une compétition X), il existe deux autres types d’objectifs sur lesquels s’appuyer en ce temps peu commun : de performance et de processus. Le premier consiste en une performance/ amélioration quantifiable (ex. : faire mon premier 5 km en moins de 30 minutes) tandis que l’autre réfère à ce que l’on doit travailler d’un point de vue tactique, technique, physique ou mental pour atteindre les deux autres types d’objectifs (ex. me distancer de mes pensées parasites ou améliorer ma technique au sprint).

Prenez le temps d’identifier clairement les éléments sur lesquels vous pouvez et voulez travailler pendant le confinement, puis divisez ces éléments par petits pas. À chaque semaine ou deux semaines, identifiez les petits pas à travailler, les moyens pour les travailler et révisez-les après le temps donné. Et surtout, n’oubliez pas de vous féliciter et même vous récompenser.

3. Se faire un horaire concret au quotidien

L’un des plus gros pièges avec le télétravail est de toujours mettre le travail en premier plan. Il est essentiel de revoir votre horaire et de l’écrire, sur papier ou de façon électronique, afin de vous guider. Identifiez les éléments nécessaires à votre bien-être et votre santé et mettez-les à l’horaire sans négociation comme vous le faites pour votre travail! Placez-vous en priorité et prenez soin de vous. Inscrivez-y des moments d’entraînement entre amies, de méditation, de création, de relaxation. Bref, placez ce qui est essentiel pour vous et intégrez des rappels pour vous ramener à l’ordre ;-)

4. Développer son sentiment d’autonomie et d’efficacité personnel

Développer son sentiment d’autonomie et d’efficacité personnelle est nécessaire.
Pourquoi? Parce que les collègues, les autres athlètes qui nous guidaient, ceux que l’on observait, l’entraîneur arrêté en passant pour répondre à une question… tout cela est différent. Mais vous savez quoi? C’est tellement l’occasion de développer son plein potentiel!

S’informer, tester, développer de nouvelles habiletés (je peux vous aider pour
la préparation mentale), se former, s’entourer, etc. Bref, développer votre autonomie
et votre sentiment d’efficacité personnelle maintenant vous aide à demeurer motivé et à cultiver votre confiance personnelle et ce qui est magnifique c’est que cela demeurera même après le confinement!

5. Avoir du plaisir!

Avoir du plaisir devrait toujours faire partie de l’équation, mais dans un moment sombre comme celui-ci on l’oublie souvent. Permettez-vous de vous amuser! Faites des cours en ligne qui vous plaisent, lisez le roman qui vous tente depuis longtemps, mais qui demeure sur la table de chevet, cuisinez, faites des activités avec vos enfants. Plus vous aurez du plaisir et plus vous serez heureux. Plus vous serez heureux, plus vous serez engagé. C’est une belle roue.

Alors, dites-moi, par quoi commencerez-vous cette semaine pour vous motiver?

Chrystelle St-Pierre,
Ps.éd, conseillère en psychologie sportive et professeure de yoga

Photos : Amélie Picquette de Communauté & Compagnie Photographie




Tableaux des tailles

Choisir la bonne taille de LEGGING - cliquez pour consulter notre charte

Choisir la bonne de taille de PANTALON - cliquez pour consulter notre charte

Choisir la bonne taille de HAUT - à venir