5 trucs pour créer sans émotions négatives

août 18, 2020

5 trucs pour créer sans émotions négatives

Trop souvent, j’entends des personnes autour de moi dire que leur talent
artistique se limite à dessiner de petits bonhommes allumettes. Ce regard dur et
ces jugements envers leur capacité à créer les empêchent en fait d’explorer une
voie qui pourtant pourrait leur être salvatrice.

Mais comment oser créer malgré ces émotions négatives? Ou devrais-je plutôt
dire désagréables… car selon moi il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises
émotions. Par conséquent, quand je dis « créer sans émotion négative »
j’entends plutôt « apprendre à les ressentir et à les libérer pendant le processus
de création ».

Ainsi ce bel article a pour but de vous ouvrir à votre pratique artistique
personnelle pour en faire votre alliée bien-être. Sans plus tarder, voici donc mes
5 trucs pour tirer le maximum de votre pratique créative sans trop vous
marteler la tête avec le résultat.

1. Se dédier un moment précis

Tout est dans la régularité. Autant que possible, réservez-vous un moment pour
vous consacrer entièrement à votre activité créative. Que cela soit pour quelques
minutes ou une heure entière, l’important est de vous offrir un espace pour être
pleinement présent à ce que vous faites.

Ce simple petit geste peut faire une grande différence sur la conscience que
vous avez de vous-même et de votre état d’esprit. Ce moment que vous
choisissez de vivre en pleine conscience devient comme une porte ouverte sur
votre propre monde que vous pouvez saupoudrer de douceur et de
bienveillance.

2. Créer malgré les jugements

Nous sommes souvent nos pires juges. C’est pourquoi il devient nécessaire
d’observer son discours intérieur. Ici il s’agit donc d’apprendre à pratiquer et
intégrer la pleine conscience dans son quotidien. Autorisez-vous à être sincère et
spontané et observez si vous avez tendance à vous censurer dans vos élans
créatifs. Peut-être n’arriverez-vous pas toujours à créer comme vous le voulez.
Tout est bon. Soyez doux envers vous-même. Laissez-place à la bienveillance
et au non-jugement : n’essayez pas de faire du beau. L’important est de créer
dans le plaisir et surtout comme vous êtes!

3. Créer pour dépasser la peur d'échouer

Laissez votre cœur et vos mains vous guider. Le plus souvent possible, tentez
de plonger dans votre pratique sans trop réfléchir ni anticiper quelque résultat
que ce soit. Laissez-vous plutôt porter. Après tout, il n’y a rien vraiment à
accomplir… juste à être ici et maintenant.

Il m’arrive très souvent moi-même de figer devant un croquis que je m’apprête à
peindre ou à colorier, d’être envahie par la peur et prise en otage par mon
rationnel. Dans un tel cas, je me rappelle toujours que je crée d’abord et avant
tout pour moi. Par ailleurs, je dis toujours à mon fils que tout ce qui se brise se
répare. Vous avez fait une bévue? Pourquoi ne pas la transformer? Après tout,
« rien ne se perd, rien ne se crée; tout se transforme »

4. Cultiver l’esprit de l’apprenti

Le mot d’ordre pour créer est « essayez ». Rien d’autre. Ne cherchez pas à vous
conformer à ce que vous connaissez. Explorez! Avancez petit à petit et soyez
curieux. Partez à la découverte de votre propre voie, de votre propre essence,
jusqu’à ce que vous trouviez votre style, quel qu’il soit.

Pensez aussi à être curieux des symboles que vous créez. Demandez-vous sans
forcer si cela a un sens particulier pour vous. Jouez avec votre création, piquez-
lui une petite jasette et vous serez surpris de tous les messages qui peuvent en
ressortir… qui sont parfois même des réponses tant attendues.

5. Ne pas oublier de respirer 

Ne sous-estimez pas le pouvoir de votre respiration pour laisser circuler vos
émotions et vous réapproprier votre pouvoir de créer. À mon avis, la création est
d’abord et avant tout l’équilibre entre un travail de respiration, une union avec
son corps et le mouvement qu’il a envie de créer. Autrement dit, il s’agit de
cultiver une présence attentive à l’instant. Le corps sait ce qu’il a besoin
d’exprimer. Apprenez à lui faire confiance et à suivre son mouvement.

Par exemple, il y a de cela quelques mois, mes mains n’en avaient que pour les
formes circulaires. Je n’arrivais qu’à exprimer des cercles, alors je m’y suis
abandonné. À force d’amener ce mouvement dans ma pratique, d’autres formes
ont fini par émerger… des formes qui sont devenues des visages, des femmes,
une tribu de guerrières connectées à la nature et au moment présent

Plus que du beau, une connexion à l’essence

Somme toute, comme vous pouvez sans doute le constater, l’expression
artistique va bien au-delà de créer du beau et des proportions parfaites. C’est
d’abord et avant tout une question de connexion à soi, et surtout une belle façon
de canaliser les émotions pour exprimer ce qui est.

Valérie Faubert
Artiste, Essence Créative 




Tableaux des tailles

Choisir la bonne taille de LEGGING - cliquez pour consulter notre charte

Choisir la bonne de taille de PANTALON - cliquez pour consulter notre charte

Choisir la bonne taille de HAUT - à venir