| Vêtements Mandala

L'origine de Vêtements Mandala

Il y a un moment que je songe à lancer mon blogue pour parler de Vêtements Mandala et de ce qui l’entoure. Mais d’abord faudrait-il que je me présente! Alors voilà : je suis Cynthia, j’ai 30 ans, j’habite à Montréal et je suis professeure de yoga. J’ai fait des études en Littérature comparée et j’ai terminé l’année dernière une maîtrise en Littérature comparée qui discutait de métaphore, de zombie et d’interprétation. Rien à voir avec les vêtements et l’entrepreneuriat, me direz-vous? Laissez-moi vous expliquer comment j’ai décidé de fonder ce qui allait devenir Vêtements Mandala.

Troquer les livres académiques pour la machine à coudre

D’abord, il faut savoir que je suis pratiquement née dans la couture! Ma grand-mère et ma mère en faisaient. Très jeune, j’habillais mes poupées, je leur faisais les cheveux. Adolescente, je me faisais des pantalons très excentriques (et surtout très uniques) pour sortir la nuit. Je n’ai jamais cessé de me coudre des vêtements, des manteaux, toujours à mon goût et à mon confort. Après le cégep, j’ai travaillé dans une entreprise de vêtements dont la fabrication se faisait à Montréal. C’est là que j’ai été sensibilisée aux enjeux de la fabrication de proximité.

Après mes études en littérature comparée, lors de ma formation de professeur de yoga, je fréquentais le studio de yoga trois, quatre et même cinq fois par semaine. Je voulais arrêter de penser à mon élastique qui me rentrait dans la chair et qui me faisait sentir… comme un petit rôti. J’étais tannée de sentir mes pantalons descendre dans plusieurs postures, d’avoir à replacer mes pantalons. Je suis donc allée dans les magasins de tissus à la recherche de quelque chose qui me parlerait. Je suis donc allée au feeling et je me suis fait mes premiers leggings, très colorés pour faire changement du noir et du gris. Il m’a fallu un peu de courage pour les porter à l’extérieur la première fois. Je me sentais hyper visible!

Libérer le corps et l’esprit

Enfin, j’avais une grande liberté avec mes propres leggings. C’est beaucoup plus facile et accessible de se concentrer sur sa respiration, ses mouvements et sa présence avec un vêtement confortable. Ces leggings ont fait boule de neige. Je m’en suis rapidement fait demander, d’abord pour mes amies, et ensuite pour des gens que je ne connaissais pas. L’engouement était bien réel. Au départ, je souhaitais vivre simplement de ce projet tout en étant à l’université.

Quand j’ai compris tout le sérieux de mon projet et les possibilités qui s’offraient à moi de créer quelque chose, j’ai su qu’il me fallait de l’aide. Je me suis donc tournée vers les formations du SAJE. J’y suis encore, pour me former aux différentes facettes de l’entrepreneuriat.

En quelques mois seulement, sur la page Facebook comme lors des événements, j’ai réalisé que les femmes interpellées par Vêtements Mandala étaient des personnes authentiques, créatives, dévouées. Et j’en suis non seulement heureuse; j’en suis très fière! Au fil des billets que je publierai ici, je continuerai de nous présenter, mon projet et moi, et j’apprendrai à mieux vous connaître par la même occasion. Merci de me suivre dans cette grande aventure!


Et vous, avez-vous déjà eu l’idée folle de vous lancer en affaires?

Quelle serait votre entreprise de rêves?

 

Cynthia

 

*Crédits photos: Fannie Lachapelle

Mots clés: Mandala