Féminiser : voilà un des rôles de mon travail de rédactrice qui me tient le plus à cœur. Vous remarquerez que la plupart des textes du site web de Vêtements Mandala et de la page Facebook sont écrit au féminin seulement. Mais pourquoi? « Il faudrait inclure les hommes aussi; il y en a quelques-uns qui nous suivent » pourrait-on penser. Je vous fais part de ma démarche et de ma réflexion ici.

Non, le masculin ne l’emporte pas

Je me souviens avoir mentionné à une ancienne collègue que je faisais partie d’un groupe de correctrices sur Facebook. Elle avait sourcillé en me demandant « mais il n’y a pas de gars dans ce groupe? ». Oui, il y en avait; très peu. Ça m’avait choquée. Pourquoi serait-il normal de parler d’un groupe de correcteurs alors qu’il y a aussi des femmes qui en font partie, mais que l’inverse fait réagir?

Parce que « le masculin l’emporte », me répondraient certaines – oui oui, certaines. Normal; c’est une fausse règle qu’on nous apprend depuis qu’on est toutes petites et qui, même si elle est d’apparence futile, veut dire beaucoup sur notre société. Et je m’entête à la déconstruire.

Un travail qui n’est pas sans effort

Féminiser un texte ne se fait pas facilement, puisqu’on nous a appris à écrire en pensant qu’il était facultatif de le faire. Avec l’expérience, j’ai développé de plus en plus de trucs pour bien féminiser, sans alourdir le texte comme on le reproche souvent – et tristement – à la féminisation. J’utilise notamment la rédaction épicène, qui vise à employer un seul terme qui englobe les deux genres plutôt que deux mots qui se succèdent – par exemple le personnel plutôt que les employées et employés.

Bref, pourquoi privilégier le féminin uniquement sur Vêtements Mandala, lorsque je m’adresse à une communauté composée d’une très forte majorité de femmes magnifiques? Est-ce parce que je n’accorde pas d’importance aux quelque quatre ou cinq hommes qui suivent notre travail avec intérêt? Mais non, voyons! Je répondrai, avec un clin d’œil, par cette phrase qui vous dira peut-être quelque chose : « Veuillez noter que l’emploi du féminin est utilisé ici dans le but d’alléger le texte. » Profitons-en!

 

Mélanie

Mots clés: Mandala