Portrait d'ambassadrice :
Stéphanie Kitembo, 42 ans, professeure de yoga

Stéphanie Kitembo est une femme rayonnante que nous sommes fières de compter parmi nos ambassadrices Mandala. « La quarantaine me va si bien, ou plutôt, me fait croquer dans la vie à pleines dents! Je ne reculerais pour rien au monde dans le temps! Je me sens libre, je me connais davantage, je sais ce que je veux vivre et ce que je ne veux pas vivre tout en gardant une porte ouverte aux surprises. » Originaire du sud de la France et issue d’un métissage congolais français, Stéphanie est arrivée au Québec en 1999. « Immiger aura été la plus belle des décisions dans ma vie! », nous dit-elle.

Que préférez-vous le plus au monde?

Question difficile! Mon fils? Oui.

De quoi avez-vous horreur?

Du racisme, de la xénophobie.

Qu’aimeriez-vous changer?

J’aimerais que davantage de gens accèdent à la pratique du yoga et à sa philosophie. Je pense que ça calmerait les ardeurs de tout le monde, même des gens les plus hargneux! Nous pourrions davantage développer des valeurs telles que la gratitude, la bienveillance, la compassion envers soi-même et envers les autres, le respect de son corps. Maintenant, c’est un travail d’une vie….

À ce jour, de quoi êtes-vous le plus fière?

Il y a un a, je suis passée d’un métier à un autre en l’espace de quelques mois; un virage à 380 degrés, et j’estime avoir bien réussi alors que grand nombre en doutait. Je suis fière de m’être écoutée, d’avoir cru en moi.

Quelles sont vos passions?

L’art urbain, les arts plastiques, la mode populaire, la musique et les cultures des autres.

Quelles sont vos priorités en tant que femme?

M’occuper de moi. Ne pas me laisser dériver, quels que soient mes moyens! C’est une question d’attitude envers soi-même et d’estime de soi.

Qu’est-ce qui a fait de vous la femme que vous êtes aujourd’hui?

Le parcours de la femme que je suis n’est pas terminé! Il me reste combien de temps à vivre? Environ 40 ans… c’est court ! Ça représente 40 printemps, 40 hivers…. Je ne sais pas ce qui m’attend pour le reste des années qu’il me reste à vivre! Voir mon fils grandir et devenir un homme bien; continuer à danser, à faire la fête avec mes amis, à être amoureuse (est-ce que ce sera le même amoureux ? je ne sais pas), à enseigner le yoga; être encore et encore en harmonie avec moi-même.

Comment prenez-vous soin de vous?

Le yoga agit sur la totalité de mon corps, intérieur et extérieur, et sur mon mental. Il participe activement à ma santé globale. Le yoga a véritablement donné une direction à ma vie qui était pas mal chamboulée à une époque! Grâce à mon maître en yoga Nicole Bordeleau, je me suis retrouvée. Par la suite, j’ai voulu transmettre à mon tour cette philosophie de vie au plus grand nombre et, surtout, à des gens très différents les uns des autres. Pour moi, le yoga est une boîte à outils : je pioche dans la boite quand j’en ai besoin. Il m’habite tous les jours.

Aussi, je suis assez « coquette »! J’adore aller me faire faire un manucure et pédicure très régulièrement. Je suis très consciencieuse quant à mes vêtements. J’adore les bougies et j’en allume une tous les jours… Je m’entoure de choses et d’actions qui contribuent quotidiennement à mon bien-être. Il faut prendre soin de soin physiquement, mais aussi mentalement.


À LIRE SUR LE BLOGUE



COUPS DE COEUR



AILLEURS SUR LE WEB