Portrait d'ambassadrice :
Valérie Gilbert, 35 ans, maman et gestionnaire en ressources humaines

Notre ambassadrice Mandala Valérie Gilbert, débutante en yoga, est âgée de 35 ans; elle est maman d’un garçon de deux ans et elle travaille en ressources humaines. Souriante et positive, elle parvient depuis quelque temps à mettre le négatif hors de sa vie. Sa passion? La photo!

D’où venez-vous?

On dit qu’on peut sortir la fille de la campagne, mais pas la campagne de la fille… La petite fille de la Beauce qui a découvert la grande ville de Montréal au début de la vingtaine vous le confirme! J’adore séjourner dans mon coin de pays, mais je n’y retournerais pas m’y établir! Le dynamisme d’une grande ville colle trop bien à ma peau!

Parlez de vous, comme vous le sentez!

Dynamique, passionnée et la tête débordante de projets : c’est tout moi! L’aventure, les défis, les nouvelles expériences, voilà ce qui m’allume! En plus de ma carrière professionnelle en ressources humaines, la photo me permet de m’évader du fameux métro-boulot-dodo et d’être 100 % ici et maintenant! C’est une passion florissante qui me permet de me dépasser et d’exploiter mon côté artistique; passion qui s’est développée de façon exponentielle depuis 2008, grâce à un précieux mentor, qui a bien voulu me transmettre son savoir.

Carpe Diem : Quam minimum credula postero ou, si vous préférez, « cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »! Afin de savourer la vie, je m’efforce de vivre le moment présent et d’en apprécier chaque minute.

À ce jour, de quoi êtes-vous le plus fière?

Évidemment, de mon garçon. Par contre, si on parle de réalisation, je dirais que ma persévérance m’a apporté ailleurs dans ma vie. Grâce à ce côté de moi, j’ai persévéré dans mes études jusqu’à l’obtention d’un baccalauréat en administration des affaires, même si les gens autour me disaient que je devrais seulement viser un diplôme collégial. Il faut s’écouter dans la vie, et aller jusqu’au bout des choses. J’ai récidivé en 2013! Mon conjoint et moi avons décidé de déménager dans l’Ouest canadien afin d’y poursuivre notre vie. Ce fut un gros changement, mais que ne nous regrettons pas. Nous avons maintenant une maison, et un petit garçon Albertain. J

Quelles sont vos priorités en tant que femme?

Je suis en pleine quête d’apprendre à m’aimer. En anglais, on dit FLY : First Love Yourself. J’essaie d’appliquer cette simple règle dans mon quotidien.

Qu’est-ce qui a fait de vous la femme que vous êtes aujourd’hui?

Je suis quelqu’un qui travaille fort pour atteindre mes buts et je garde mon attitude positive pour traverser les moments moins faciles de ma vie. Je suis une battante, une persévérante dans tout ce que j’entreprends. J’ai vécu avec la maladie dans mon entourage en 2010. Mon père s’est battu pendant 15 mois et m’a légué les plus belles valeurs qu’il aurait pu avant de quitter notre monde. Cette épreuve m’a changée à jamais. Je dis toujours que ce moment a été le plus dur, mais le plus enrichissant de ma vie jusqu’à maintenant.


À LIRE SUR LE BLOGUE



COUPS DE COEUR



AILLEURS SUR LE WEB