Portrait d'ambassadrice : Chantal Proulx, 47 ans, allumeuse d’étoiles, aime apprendre, partager, relever des défis, passionnée par les relations humaines tout en conservant son côté cartésien

Malgré un emploi qui peut sembler très analytique et sérieux, Chantal est un véritable rayon de soleil! Son énergie se propage rapidement dans la pièce où elle se trouve et tous cherchent sa présence. Cette maman de trois grands enfants se retrouve maintenant depuis quelques années après s'être oubliée un peu trop longtemps.

Ce en quoi tu excelles?

Surcharger mon horaire! J'ai toujours un ou plusieurs projets sur la table!

Ce que tu voudrais améliorer?

J'aimerais m'améliorer dans bien des domaines! En écriture, en communications, en mémorisation (peine perdue, je vieillis!)

As-tu vécu une épreuve difficile qui t'a changé?

Ouf, j'ai l'impression d'avoir vécu plusieurs épreuves. J'ai eu à apprendre à vivre avec 2 enfants un peu différents (un avec un syndrome Gilles de la Tourette avec trouble d'opposition et une avec un TDAH). Il y avait beaucoup de flammèches pendant plus de 12 ans. Ma mère a été hospitalisée pendant un mois, en 2014, pour guérir d'une grave pneumonie (Légionellose) et où on lui a découvert une pierre au foie et un cancer au rein. On a découvert un problème cardiaque à mon deuxième fils en 2015 et il a subit une intervention en 2017 pour corriger la situation. Ma fille a vécu un épisode dépressif en 2017. Mon mari a fait un infarctus en 2018, alors qu'il n'y avait aucun signe avant-coureur, et a subi une double angioplastie d'urgence. Et je vis encore des défis personnels en ce moment même avec un épisode d'épuisement et l'apparition de crises d'anxiété.

Comment le yoga t'a aidée à traverser ces épreuves?

Le yoga m'a apporté beaucoup, m'a permis de mieux me connaître, mieux respirer et mieux m'ancrer. J'ai senti les bienfaits du yoga dans mes réactions face à mes enfants lorsque nous vivions des conflits, de sorte que ceux-ci ont beaucoup diminués. C’était le début de la fin, c’est-à-dire que j’ai appris à rester plus calme face aux situations challengeantes. Ainsi, lorsque j’ai vécu les autres épreuves, je me sentais bien outillée grâce à la respiration et la méditation. J’irais même jusqu’à dire que certaines de ces épreuves m’ont transformée et m’ont fait grandir. Le matin où mon fils allait subir son intervention cardiaque, je me souviens avoir senti mon ancrage au sol, comme si mes pieds s’enfonçaient dans le plancher. C’était une drôle de sensation, mais l’expérience fut très positive. Ce jour-là, bien que la situation fût risquée, je me sentais calme et en confiance; je savais que tout irait bien.

Quel est ton rapport à ton image, à ton corps? Et comment as-tu trouvé la séance photo avec nous?

Jusqu’à récemment, je n’aimais pas me voir en photo et je n’étais
pas à l’aise d’être nue, ni devant un miroir, ni devant mon mari. Ce
n’est que depuis 3 ans que j’ai appris à aimer mon corps tel qu’il
est et à me sentir vraiment à l’aise avec celui-ci, au point où je ne
me pèse plus et où je porte des bikinis.

J’ai beaucoup aimé le résultat du photoshoot avec Vêtements
Mandala. Je me sentais bien dans ma peau et ça paraît!


COUPS DE COEUR



AILLEURS SUR LE WEB