S’AIMER RADICALEMENT

janvier 05, 2022

S’AIMER RADICALEMENT

Avez-vous vu la photo qui accompagne ce billet ? C’est une photo prise lors d’une séance photo Vêtements Mandala et je l’A-DORE! 

Pourquoi? 

Parce qu’au-delà de mon double menton très apparent dans cette posture, je vois la joie et le rayonnement d’une femme bien dans sa peau. Une femme vivante, ronde, vieillissante qui vit à fond son unicité. Une femme consciente que la vie est éphémère et précieuse et qu’il est bon de la vivre loin des dictats, en toute liberté!

En 2014, alors que j’effectuais les recherches nécessaires à la mise sur pied de la formation de certification Yoga Rondeurs,  j’ai découvert plusieurs statistiques étonnantes, voire même choquantes, notamment celles-ci :

  • Un sondage commandité par la revue Real il y a plusieurs années révélait que 91% des 5000 femmes sondées n’étaient pas heureuses avec leur corps. (Il y a fort à parier que les résultats seraient assez similaires aujourd’hui…)
  • Selon l’organisme Équilibre, 73% des femmes québécoises souhaitent perdre du poids, peu importe leur silhouette.

Ça en fait du monde! Plus que je ne le pensais à vrai dire! 

Ce constat m’a donné des ailes pour développer une pratique de yoga inclusive, car c’est par le yoga que je suis arrivée à mieux-vivre avec qui je suis. C’est d’ailleurs un cadeau que je souhaite à tout le monde. 

Car ces chiffres ne sont pas que des statistiques. Derrière eux se cachent des enfants, des adolescentes, des femmes et des hommes qui ont mal, qui ne s’aiment pas, qui se dénigrent. Nos propres idéaux et les préjugés véhiculés par nos contemporains (grossophobie, âgisme, etc.) sont loin d’être inoffensifs. Ils affectent notre santé physique et mentale. Pensons juste à ce discours dominant selon lequel la vieillesse est presque toujours évoquée en termes d’inutilité, de perte et de dégénérescence. 

À l’évidence, on a du chemin à faire… Il y a urgence de s’aimer!

Imaginez le nombre incalculable d’industries qui fermeraient leurs portes si on s’aimait davantage! Nous sommes assaillies chaque jour de messages publicitaires qui nous encouragent à détester notre image dans le miroir, les caméras ou les yeux de l’autre. Et que dire de toutes les émotions qui montent lorsque nous naviguons sur les réseaux sociaux. Ces images idéalisées nous affectent toutes, sans même que nous en soyons conscientes.

C’est là toute la beauté du yoga pour moi : pas de miroir, simplement l’opportunité de me retrouver ici et maintenant, en relation avec le corps que j’ai et qui me permet de m’incarner et de m’épanouir. La philosophie du yoga nous apprend qu’être bienveillante, c’est développer un respect immense pour qui nous sommes dans le moment présent. Ce qui nous permettra de respecter la différence de l’autre également…

Heureusement, des voix s’élèvent un peu partout sur la planète pour décrier la stigmatisation et pour fracasser les standards de beauté irréalistes que nous sommes nombreuses à avoir internalisés. 

Osons poser un regard différent sur nous, notre corps, nos rides, nos singularités, nos joies et nos peines!

Soyons une réelle amie pour notre corps, notre temple, comme je me plais à l’appeler.

Accueillons qui nous sommes dans toute notre beauté et notre vulnérabilité.

Cela dit, je suis bien consciente qu’aimer le caractère unique de son corps qui change constamment dans une société qui impose des standards de beauté quasi-inatteignables relève du défi quotidien! 

Malgré cela, je suis prête à relever ce défi, parée de mes leggings Mandala les plus colorés! 

Soyons des agentes du changement pour notre propre bien-être, et surtout, offrons cet héritage à nos amies, nos filles, nos petites-filles.

Une journée à la fois , une respiration à la fois, s’il le faut! 

Embarquez-vous avec moi?

Suzanne




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Tableaux des tailles